... reçue par sms samedi soir.

Mon fils, ce conteur ... (et grande fierté de maman)

1524932648264

J'aimerais, avant de déplorer sa perte, vous faire part de sa vie extraordinaire pour vous montrer qu'avant de faire couler toutes les larmes de notre corps, notre chère amie, nous a fait sourire, rire et a illuminé nos journées qui furent courtes en sa présence.

Notre tendre défunte avait parcouru monts et vaux, franchi barrières et obstacles avec une beauté que seule sa jumelle pouvait prétendre égaler.

Par vents et tempêtes, rien ne l'arrêtait, à part peut-être son odeur.

Car oui malgré une esthétique inégalable, une morphologie d'Aphrodite et une souplesse de gymnaste, elle schlinguait sévère.

On lui pardonnait pourtant aisément tant on l'aimait et on la chérissait.

Tu n'as vécu que deux ans mais tu seras dans nos coeurs cent ans et dans les livres d'histoire pour un millénaire.

Je ne doute pas que tu seras accueillie par tes prédécesseurs dans cet endroit qui a un goût d'orange comme l'exprimait si bien Baudelaire.

Tu me manques déjà.

Sans toi, ça va être CHAUD, c'est sûr !